Communiqués

Communiqué d’Isère Nationaliste

Posté sous Communiqués par Rédacteur PNF 1, pas de commentaires 01 Oct

pnf-communique

 

Les militants d’Isère Nationaliste, réunis en Assemblée Générale ce jeudi 1er octobre 2015, ont décidé leur ralliement au Parti Nationaliste Français (PNF) et à son secrétaire général André Gandillon.

 

Fort de plusieurs années d’expérience et d’implantation, notre groupe a ressenti les limites de son action purement locale. Face à la répression du gouvernement socialiste, les nationalistes ont besoin d’une structure politique nationale pour parer les coups de leurs ennemis et en donner.

 

La seule structure qui réunit l’intransigeance doctrinale, l’envergure nationale et un chef adapté aux enjeux de notre combat est le PNF. C’est pourquoi nous avons répondu à l’appel à l’unité des nationalistes lancé en août par son président André Gandillon. Nous avons été confortés dans notre décision par l’adhésion de nos amis conseillers municipaux d’Échirolles Fait Front, que nous avons toujours soutenu depuis leur départ du Front National mariniste, notamment pendant les dernières élections départementales.

 

L’Isère est particulièrement touchée par les maux actuels de la France : du Nord au Sud, l’islamisme (un homme décapité au nom d’Allah en juin à Saint-Quentin-Fallavier) et la criminalité (deux hommes morts dans des règlements de comptes en cinq jours sur l’agglomération grenobloise) font des ravages, dans l’indifférence de la classe politique qui culmine à Grenoble avec le régime des khmers verts d’Éric Piolle. A situation radicale, il faudra des réponses radicales.

 

Du sommet des cimes jusqu’aux Terres Froides, nos militants combattront désormais sous l’étendard du PNF, pour mener une seconde Révolution nationale. Des délégués de notre groupe participeront au congrès du PNF les 31 octobre et 1er novembre prochains à Paris. Nous appelons l’ensemble des militants nationalistes et de la mouvance nationale à nous rejoindre dans cette structure, afin que cessent les querelles de chapelles qui ne font que faire perdre du temps à l’œuvre de redressement national.

 

Qui vive ? France !

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au site !

Rejoignez 146 autres abonnés