Communiqués

pnf-communique

 

L’INÉLUCTABLE AFFAIBLISSEMENT DU SYSTÈME

 

Les élections régionales qui viennent de se tenir les 6 et 13 décembre ont renforcé les lignes de fracture qui fragilisent progressivement leur république, cinquième du nom.

 

Le fait que le parti des abstentionnistes demeure le parti le plus important de France  – 49,5 % au premier tour, 41,6 % au second tour – en dépit d’une plus grande mobilisation liée à la dramatisation médiatique du scrutin – confirme l’indifférence voir l’opposition d’une part croissante des Français à l’égard du régime démocratique. Cela est renforcé avec les quelque 5 % de bulletins blancs ou nuls relevés.

 

Le fait qu’un parti musulman, le Parti démocrate musulman, ait atteint les 5 % dans certaines banlieues occupées au 1er tour montre l’émergence d’un nouveau phénomène : le vote ethnique.

 

Le fait que le Front National, présenté par les médiats dominants comme un parti anti-système, soit parvenu à dépasser en nombre de voix les partis régimistes des gauches et de la droite libérale signale qu’un nombre croissant de Français rejette cette classe politicienne qui se partage le pouvoir depuis un demi-siècle et conduit la France à la ruine par incurie et par trahison.

 

Cependant, l’échec du Front National à gagner des élections dans lesquelles il est apparu comme la force politique principale confirme deux faits :

  •  Le soutien implicite qu’une majorité de Français continuent à apporter à un régime dont, paradoxalement ils dénoncent l’incapacité depuis plus de trente ans à redonner sa puissance à la France : la situation n’est pas encore assez grave pour qu’ils le rejettent explicitement.
  • La capacité du régime à bien se défendre, en jouant toujours sur la peur, en isolant le Front National face à la coalition des autres formations politiques, à l’image de ce qui se passait sous la IVe République avec le RPF gaulliste.

Surtout, cet échec qui préfigure le scénario des élections présidentielles de 2017, condamne la stratégie de dédiabolisation du Front National : il n’est jamais bénéfique de renier ses principes fondateurs. Par ailleurs, le Front National est inclus dans le jeu politique en tant que soupape de sûreté et tout est configuré pour qu’il ne sorte pas de ce rôle. Au cas où il l’emporterait à l’occasion de circonstances exceptionnelles échappant à la vigilance du système, son républicanisme et son démocratisme fonciers feraient qu’il ne le menacerait nullement. Son seul danger est, qu’en cas de succès, il prive de leurs prébendes les actuels profiteurs du régime.

 

Toutefois, dans une France en délitement continu, l’action du Front national permet de sensibiliser les Français aux thèmes nationalistes. En ce sens, il aplanit le terrain au bénéfice des forces nationalistes qui refusent tout compromis et toute concession avec cette anti-France qu’est leur république, régime mortifère et par nature irréformable.

 

Le temps qui nous sépare de son effondrement inéluctable doit être activement employé à se regrouper, à s’organiser et à se former pour préparer l’inéluctable Révolution nationale que les événements exigent. Telle est la tâche à laquelle nous travaillons au sein du Parti Nationaliste Français.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous au site !

Rejoignez 155 autres abonnés